LE PHARE  Index du Forum LE PHARE
Echanges d'informations afin d'améliorer ses connaissances
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
La Mosquée al-Aqsâ

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> LA PALESTINE -> JERUSALEM
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abdelrahmane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 1 106
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 5 Aoû - 19:12 (2017)    Sujet du message: La Mosquée al-Aqsâ Répondre en citant

La Mosquée al-Aqsâ

Le Haram ash-Shérif d'al-Quds est un ensemble d’édifices religieux (144 000 m2) regroupant la Mosquée al-Aqsâ (ou Qibli au dôme gris), le Dôme du Rocher, l’esplanade, les souterrains Al Aqsa Qadim, Masjid Buraq et Masjid Marwani situé à Jérusalem en Palestine occupée. Les mots "Masjed al-Aqsâ" signifie en arabe "lieu de prosternation (de façon générale) le plus éloigné".

Avant l'Islam

L’édification de cet endroit sacré s’est faite dès les débuts de l’ère humaine, sur l’Ordre de Dieu, par le père de l’humanité le prophète Adam(p) qui en traça les limites, 40 (.. ans?) après l’instauration des bases de la Ka'ba (à la Mecque).

Selon un propos rapporté de Muslim d'Abû Dhar, le Prophète Mohammed(s) répondit à sa question sur quelle fut la première mosquée (Masjid) bâtie sur terre ? : « La mosquée sacrée (de la Mecque) », et à celle de quelle fut la seconde ? : « La mosquée d’al-Aqsa, et entre les deux, quarante.. ».

Vers l’an 2000 avant J.C, le prophète Abraham(p) l'aurait rebâtie, comme il(p) a rétabli la Ka'ba à La Mecque.

Le prophète Suleiman(p) renouvela son édification vers l’an 1000 avant J.C.

Mais après la destruction du Temple en l'an 70 par les Romains et l'exode des Juifs de Palestine, le lieu fut laissé à l'abandon.

Avec l'arrivée de l'Islam

La mosquée al-Aqsâa une place particulière pour les Musulmans. C'est vers elle que la prière des Musulmans était dirigée (d'où son appellation "la première qibla de l'Islam") jusqu'à l'an II de l'Hégire, jusqu'au moment où fut révélé au Prophète(s) le changement d'orientation de la prière.(1)

Et lorsque le Prophète Muhammad(s)fit le voyage nocturne de la Mecque à Jérusalem et la Montée au ciel (al-Isra wa-l-Mi’raj(2)), ce lieu acquit une importance accrue. La tradition rapporte qu'il(s) pria alors devant tous les Prophètes(p).

—C'est ‘Umar ibn al-Khattab, le second "calife", qui entra à Jérusalem, y pria la première fois et y fit construire la mosquée al-Aqsa en l'an 637 apJC. Il. Un pèlerin chrétien de cette époque la décrivit comme ayant une grande structure en bois, avec des poutres et des planches. La région fut placée sous le gouvernorat de Mû'âwiyyah, fils d'Abû Sufyân, 'convertis' à l'Islam après avoir été défaits après la victoire de La Mecque.

—En 690/1apJC-72H, le calife omeyyade ‘Abd al-Malik reconstruisit la mosquée al-Aqsâ, en dur et en plus grand. Il avait cependant construit auparavant, à environ 200 mètres au nord, une magnifique construction octogonale bâtie sur un rocher – le dôme du Rocher– supposé être celui à partir duquel le Prophète Mohammed(s) serait monté au ciel. Il avait alors utilisé des traditions architecturales et des mosaïques apprises des Byzantins, avec un dôme de 20 mètres, recouvert, à l’origine de feuilles de plomb et des calligraphies ornant les murs.

—Sous la dynastie abbasside, les nefs de la mosquée d'al-Aqsâ changent d'orientation. Le "calife" abbasside al-Mahdi construisit, en 780, quinze travées perpendiculaires au mihrab(3), dont une magnifiée au centre.

Entre 970-1073, Jérusalem fut entre les mains de l'Empire fatimide, basé en Egypte, qui se chargea de reconstruire la mosquée, en 1033, après un tremblement de terre, en bâtissant une nef centrale et sept grands arcs sur sa façade (au lieu des quatorze précédents) soutenant le toit massif, puis de la restaurer en 1047. Seule, la zone près du mihrab datant des Omeyyades fut préservée, tandis que les piliers actuels datent de cette période fatimide.

—En 1073, Jérusalem fut conquise par les Turcs seldjoukides.

— Puis en 1099 par les Croisés qui y firent un bain de sang selon certains dires. Mais la mosquée al-Aqsâ ne fut pas détruite : elle servit de palais pour les rois de Jérusalem. Les calligraphies à l'intérieur de la mosquée furent recouvertes, les tapis de prière jetés et le mihrab muré de briques.

Le Dôme du rocher fut transformé en une église, le "Temple du Seigneur". Les calligraphies durent recouvertes et le rocher, revêtu de marbre, servit d'autel pour les prières.

(1) {Certes, Nous voyons ton visage se tourner et se retourner en tous sens vers le ciel. Nous allons te donner une orientation que tu agréeras : tourne ton visage face à la Mosquée sacrée. Où que vous vous trouvez, tournez votre visage dans sa direction. Ceux à qui le Livre a été donné savent fort bien que c’est la Vérité venue de leur seigneur, et Dieu n’est pas inattentif à ce qu’ils font..}(144/2 )

قَدْ نَرَى تَقَلُّبَ وَجْهِكَ فِي السَّمَاء فَلَنُوَلِّيَنَّكَ قِبْلَةً تَرْضَاهَا فَوَلِّ وَجْهَكَ شَطْرَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَحَيْثُ مَا كُنتُمْ فَوَلُّواْ وُجُوِهَكُمْ شَطْرَهُ وَإِنَّ الَّذِينَ أُوْتُواْ الْكِتَابَ لَيَعْلَمُونَ أَنَّهُ الْحَقُّ مِن رَّبِّهِمْ وَمَا اللّهُ بِغَافِلٍ عَمَّا يَعْمَلُونَ

(2){Par le Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l'alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant.}(1/17 ) Les versets suivants évoquent le Livre donné à Nabi Moussa(p) pour guider bani Isrâ'îl, qui, malgré cela, sèmeront la corruption sur terre.

بسم الله الرحمن الرحيم سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلاً مِّنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الأَقْصَى الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ

(3)"Mihrab" : souvent décoré avec deux colonnes et une arcature, est une niche qui indique la qibla, c'est-à-dire la direction de la Ka'ba à La Mecque vers où se tournent les musulmans pendant la prière. Il est souvent au milieu du mur de la qibla.

Le Haram ash-Shérif d'al-Quds est un ensemble d’édifices religieux (144 000 m2) regroupant la Mosquée al-Aqsâ (ou Qibli au dôme gris), le Dôme du Rocher, l’esplanade, les souterrains Al Aqsa Qadim, Masjid Buraq et Masjid Marwani situé à Jérusalem en Palestine occupée. Les mots "Masjed al-Aqsâ" signifie en arabe "lieu de prosternation (de façon générale) le plus éloigné".

Nous avons vu le début de l'histoire de ces lieux lors de la première partie jusqu'à l'occupation de Jérusalem par les croisés en l'an 1099 et la transformation de ces lieux par les rois de Jérusalem.

En 1187, Salah al-Din al-Ayyoubilibéra la ville Jérusalem des Croisés et reprit le contrôle des lieux saints pour les musulmans. Les aménagements des Croisés à l'intérieur de la mosquée furent démolis et le mihrab fut mis à découvert ainsi que les calligraphies islamiques. Salah al-Din amena un minbar(1) construit spécialement à Damas en vue de la libération de Jérusalem.

Une dernière reconstruction eut lieu en 1217-1218 qui donna à l'édifice son aspect actuel : une nef centrale, surmontée d'un dôme et bordée de part et d'autre de trois travées. Ne reste d'ancien que le mur de la qibla, toujours préservé durant les siècles.

Sousl'empire Ottoman au début du XVIe siècle, la mosquée connut des embellissements : une fontaine fut installée près de l’entrée principale de la mosquée al-Aqsa, pour les ablutions des fidèles et la ville elle-même fut entourée de murs encore présents aujourd’hui. Pendant le règne du fils de Selim I, Suleyman al-Kanuni, le Dôme du Rocher fut entièrement rénové. L’extérieur du bâtiment fut recouvert de marbre et de carreaux colorés, et la coupole de feuilles d'or. Les murs intérieurs et extérieurs furent décorés de calligraphies. Les versets de la sourate Ya-Sin (36) du Coran, ornant le haut des murs, peuvent encore être vus aujourd’hui.

En 1948, les sionistesoccupèrent une grande partie de la Palestine. Toutefois, ce fut la Jordanie qui prit le contrôle de la moitié orientale de Jérusalem comprenant en autres la mosquée al-Aqsa et le Dôme du Rocher.

En juin 1967, les troupes sionistes occupèrent Jérusalem et le reste de la Cisjordanie, mais la gestion de l'ensemble de l'esplanade des mosquées resta confiée à un waqf(2), sous contrôle jordanien.

Le 21 août 1969, la mosquée al-Aqsa fut endommagée par un incendie déclenché par un « extrémiste chrétien » australien prétextant que la destruction de la mosquée ouvrirait la voie à la seconde venue de Jésus, ou à la construction du 3e Temple. Une grande partie des anciennes calligraphies furent détruites, ainsi que le minbar de Salah al-Din et le plafond en bois du côté Sud Est. Le minbar sera reconstitué et installé de nouveau dans la mosquée en 2006.

Seulement, à partir du mois de juin 1967, de nombreux tunnels furent creusés par les sionistes autour de l’esplanade sacrée et sous la mosquée d’Al-Aqsâ, sous le prétexte de rechercher le Temple de Salomon (du reste introuvable), ébranlant les piliers de la mosquée, et provoquant des effondrements latéraux. La porte des Maghrébins fut ouverte pour permettre l’entrée des soldats et des colons sionistes sur l’esplanade sacrée.

Entre 1969 et 1983, le dôme de la mosquée al-Aqsa fut recouvert d'aluminium par anodisation, ce qui lui donnait un aspect argenté. En 1983, il retrouva son revêtement d'origine en plomb, de couleur gris foncé.

La mosquée actuelle, (55m sur 80m) possède neuf entrées, une dans le mur ouest, accaparée par les sionistes, une à l’est et sept situées dans le mur nord, qui correspondent aux sept nefs orientées Nord-Sud :

-une centrale, plus large et plus haute, donnant accès à la place du Haram ash-shérif par une importante ouverture sous un arc brisé ;

-entourée de trois colonnades de part et d’autre, composée de sept piliers de pierre à l’ouest et de marbre à l’est, soutenant des voutes entrecroisées.

A l’extrémité sud de la nef centrale s’élève une coupole hémisphérique en bois soutenue par des trompes. Et au-dessus se dresse le superbe mihrab reconstitué de Salah al-Din. Au-dessus de la partie nord de l’allée centrale repose un dôme en bois recouvert de plomb qui culmine à environ 17 mètres de hauteur.(3)

Selon un propos rapporté de l'Imam as-Sâdeq(p), le tenant du Prince des croyants(p), la prière dans la mosquée équivaut à un Hajj accepté et une 'Umrah recommandée acceptée. 70 Prophètes (dont le Messager de Dieu(s)) y ont prié ainsi que 70 Légataires, dont le Prince des croyants(p). Les invocations y sont exaucées.(4)

(1)Minbar : est une chaire à degrés, placée à droite du mihrâb, du haut de laquelle l'imam prononce le prône lors de la prière solennelle du vendredi

(2)Waqf : fondation religieuse islamique

(3)Source principale : Lost islamic history de Firas al-Khateeb – USA Illinois

(4)Kâfî, vol.3 p492 & vol.6 p661





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Aoû - 19:12 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> LA PALESTINE -> JERUSALEM Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.