LE PHARE  Index du Forum LE PHARE
Echanges d'informations afin d'améliorer ses connaissances
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
Le Mur des Lamentations n'a pas été construit par Hérode

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> LA PALESTINE -> JERUSALEM
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abdelrahmane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 1 155
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 30 Déc - 21:37 (2017)    Sujet du message: Le Mur des Lamentations n'a pas été construit par Hérode Répondre en citant

Le Mur des Lamentations n'a pas été construit par Hérode



Des découvertes archéologiques révèlent que la construction du mur occidental du Second Temple à Jérusalem a été achevée bien après la mort du célèbre roi de Judée.

Il va falloir revoir le chapitre «Mur des Lamentations » des guides touristiques d'Israël, car les origines de sa construction ne seraient pas celles que l'on croyait. Jusqu'à présent, il était admis que le site -le Mont du Temple pour les Juifs, l'Esplanade des mosquées pour les musulmans- avait été entièrement construit par Hérode, roi des Juifs.

Placé sur le trône par les Romains, Hérode règne sur la Judée de 37 avant Jésus-Christ jusqu'à sa mort, en 4 avant Jésus-Christ. Dans la tradition chrétienne, Hérode est avant tout connu pour avoir tenté de tuer l'enfant Jésus en ordonnant la mise à mort de tous les enfants de Bethlehem âgés de moins de deux ans. Grand bâtisseur, il se lance dans de grands travaux en recourant aux techniques romaines. C'est ainsi qu'on lui attribue la construction du théâtre et de l'amphithéâtre de Jérusalem, mais surtout, l'extension du Second Temple, complexe religieux juif construit au VI ème siècle avant JC sur l'emplacement du Premier Temple, détruit par Nabuchodonosor II en 587 avant Jésus-Christ. Ce que l'on appelle communément le Mur des Lamentations, principal lieu saint du judaïsme, est considéré comme étant le mur occidental restant du Second Temple, qui sert également de soubassement à l'Esplanade des mosquées, le «Noble Sanctuaire» des musulmans.

Mais des archéologues travaillant pour l'Autorité des antiquités d'Israël ont annoncé mercredi que des fouilles sous les fondations en pierre du Mur avaient permis de mettre au jour des pièces frappées par un procurateur romain de Judée vingt ans après la mort d'Hérode. Ce qui indique qu'Hérode n'a pas construit le Mur des Lamentations.

Flavius Josèphe avait raison

Les pièces de bronze ont été frappées aux alentours de 17 après Jésus-Christ par Valerius Gratus, qui précéda Ponce Pilate en tant que représentant de Rome à Jérusalem, souligne Ronny Reich, de l'Université de Haïfa, l'un des deux archéologues en charge des fouilles. Ces pièces ont été découvertes dans un bain rituel qui était antérieur à la construction du complexe du Temple d'Hérode, et avait été comblé à l'époque pour soutenir les nouveaux murs, précise Ronny Reich. Si Hérode a bien mis en route l'extension du Second Temple, les pièces montrent que la construction du Mur des Lamentations n'avait même pas commencé avant sa mort et a été probablement achevée seulement des générations plus tard.

La découverte vient confirmer un récit de Flavius Josèphe, historien romain du Ier siècle, qui après la destruction du Second Temple par Rome en 70 après Jésus-Christ, raconta que les travaux au Mont du Temple n'avaient été terminés que par le roi Agrippa II, arrière-petit-fils d'Hérode. Flavius Josèphe explique également que la fin du chantier avait laissé 18.000 travailleurs sans emploi, ce qui, selon certains historiens, est à mettre en relation avec l'éclatement de la Grande Révolte des Juifs de la province de Judée contre l'Empire romain en 66 après Jésus-Christ. Après quatre années d'affrontements, les légionnaires romains de Titus viennent à bout de l'insurrection en 70 et détruisent le Temple, marquant la fin de l'État hébreu à l'époque ancienne.

Contrôlée depuis 1967 par Israël, l'enceinte abrite la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher, sanctuaire musulman à la coupole dorée. Ce «Noble sanctuaire», un des lieux les plus saints de l'islam, cohabite dans la douleur avec, en contrebas, le Mur des Lamentations.

http://www.lefigaro.fr/culture/2011/11/23/03004-20111123ARTFIG00667-le-mur-…




Un théâtre et une partie du Mur des lamentations mis au jour à Jérusalem



Une campagne de fouille menée au pied de l'ancien Temple a permis de mettre à jour un auditorium de deux cents places. Une découverte que les autorités locales jugent exceptionnelle, tant les vestiges de l'époque romaine sont rares dans la ville.

L'archéologie réserve toujours des découvertes, même dans les sites les plus étudiés au monde. Joe Uziel, archéologue et membre de l'Autorité israélienne des antiquités, a présenté lundi les résultats de la dernière campagne de fouille conduite au Mur des lamentations. Des figurines et pièces de monnaie romaines avaient déjà été retrouvées en mai 2016. Aujourd'hui ce sont les vestiges d'un bâtiment public romain qui ont été dégafés dans la vieille ville de Jérusalem. Joe Uziel, qui a mené ces fouilles pour l'Autorité des antiquités d'Israël, a déclaré qu'il s'attendait à trouver une rue à la place de ce bâtiment qui s'apparente à un théâtre romain. «Mais, au fur et à mesure que nous creusions, nous nous sommes rendu compte que nous n'arrivions pas à trouver la rue. À la place, nous avons découvert un bâtiment circulaire (...) Nous avons compris en fait que nous mettions au jour une structure de type théâtre», a-t-il raconté.

Par ailleurs, un nouveau segment du Mur des lamentations a été exploré. Il s'agit du seul vestige de l'enceinte de soutènement du second temple juif détruit par les Romains en l'an 70. Le mont du Temple, lieu sacré du judaïsme, s'étend au dessus, là où se trouve actuellement l'esplanade des Mosquées. La nouvelle partie du mur découverte est large de 15 mètres et haute de huit mètres. Les pierres utilisées pour sa construction sont très bien préservées, bien que l'ensemble soit resté sous huit mètres de terre pendant dix-sept siècles.

Faire de Jérusalem un centre de vie

Ces découvertes sont, selon Joe Uziel, révélatrices de la volonté des romains de faire de Jérusalem un lieu de vie public, une cité vivante. «Exposer ces parties du Mur des lamentations est bien sûr extrême excitant, mais nous n'avions aucune idée de la présence du bâtiment», a-t-il expliqué aux journalistes présents sur le site en leur présentant l'auditorium de 200 places. Youval Baruch, de l'Autorité des antiquités d'Israël, a pour sa part estimé que le site «archéologique est le plus important du pays». Il se réjouit de la découverte de «la première structure publique de la période romaine découverte à Jérusalem».

On ignore en revanche si le bâtiment était utilisé pour des réunions de l'administration romaine ou comme un lieu de spectacles. Les archéologues estiment cependant qu'avec sa taille relativement petite et en raison de son emplacement, il s'agirait d'une structure connue de l'époque romaine sous le nom d'odéon.

http://www.lefigaro.fr/culture/2017/10/18/03004-20171018ARTFIG00014-un-thea…





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Déc - 21:37 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> LA PALESTINE -> JERUSALEM Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.