LE PHARE  Index du Forum LE PHARE
Echanges d'informations afin d'améliorer ses connaissances
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
La diététique Chinoise

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> ESPACE CULINAIRE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abdelrahmane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 1 148
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 11:59 (2018)    Sujet du message: La diététique Chinoise Répondre en citant

La diététique Chinoise

Si l'année comporte 4 saisons, c'est peut être pour pouvoir consommer les aliments de chacune. En effet, chaque aliment nous apporte tous les besoins nécessaires pour combattre le chaud ou le froid.
A travers ce dossier, vous trouverez quelques astuces pour pouvoir vous entraîner dans de bonnes conditions même par grande chaleur ou extrême froideur

Présentation des bases diététiques chinoises.

Comme vous le savez peut-être, la médecine chinoise considère un homme en pleine forme lorsqu'il dispose d'une égalité entre le yin et le yang (deux forces fondamentales).
Le yin est définit par :

les mucosités, les fluides et les substances
la substance
l'obscurité, la nuit
la lune
le principe féminin
le principe de protection
tout ce qui est matériel, visible et intelligible.

Il est important pour le sportif d'avoir suffisamment de fluide (sang, lymphe...) afin d'oxygéner au maximum ses muscles (sang) et d'optimiser les transports de substrats énergétiques (lymphe et sang).

Le yang représente :

ensemble des sentiments, des activités mentales et des pensées
la lumière, le jour
le soleil
le principe masculin
l'action
tout ce qui immatérielle, invisible et intangible.

Le sportif se doit d'être solide psychiquement pour pouvoir supporter la pression des grands évènements.

D'après ces deux concepts, on comprend vite que la vie est une altération du yin et du yang. En effet, le jour/la nuit, le chaud/le froid règle notre horloge biologique.
L'équilibre de ces cycles est primordial pour tout pratiquant d'une activité sportive; en effet, le jour il peut s'entraîner pour augmenter ses performances alors que la nuit permet de reconstruire les fibres lésés et d'en fabriquer également de nouvelles.

A partir de là, l'alimentation chinoise à classer les aliments suivant leur teneur en yin ou yang de chacun. Evidemment, on remarque qu'ils sont tout à fait adaptés à chaque saison.
De ce fait, l'athlète peut se préparer physiquement et mentalement par le biais d'une alimentation équilibrée.

Le cycle des cinq éléments :
Eléments Bois Feu Terre
Saison Printemps Eté Fin de l’été
Aspect climatique Vent Chaleur Humidité
Couleur Vert Rouge Jaune
Organe Yin Foie Cœur Rate
Organe Yang Vésicule biliaire Intestin grêle Estomac
Sens Vue Parole Goût
Saveur Acide Amère Sucrée
Emotions Flexibilité Joie Stabilité
Attitude mentalePositive & Négative Affirmation

Projection

Etroitesse d’esprit

Irritabilité

Colère
Ouverture

Clarté d’esprit

Tristesse

Fermeture

Ressassement
Conscience

Raison

Inquiétude

Sentimentalisme

Confusion


Eléments Métal Eau
Saison Automne Hiver
Aspect climatique Sécheresse Froid
Couleur Blanc Noir
Organe Yin Poumons Reins
Organe Yang Côlon Vessie
Sens Odorat Ouïe
Saveur Piquante Salée
Emotions Acuité Volonté

Attitude mentalePositive & Négative Confiance

Justice

Abattement

Incapacité de lâcher prise
Décision

Courage

Angoisse

Découragement

Tension



Ce tableau permet de comprendre le mécanisme de la diététique chinoise qui classe les aliments à consommer en fonction de leur couleur et de leur saveur qu'ils procurent.
En pratique, votre assiette doit comporter les 5 saveurs et les 5 couleurs tout en ayant une dominance pour celles de la saison en cours.

Il faut favoriser le plaisir des yeux avant celui du goût. Car ce dernier passe avant par la vue et l'odeur.
Si le sportif est lassé de ces assiettes de pâtes blanches et avec du tofu (blanc) ou du gruyère (blanc), n'hésiter pas à rajouter de la couleur afin que les repas pré- ou post-compétition soit des plus agréables et de ce fait des plus "préparateurs" ou "réparateurs".

Chaque saveur ou couleur correspond à "nourrir" un organe spécifique. Si votre repas ne contient pas toutes les couleurs, l'organe qui n'aura pas reçu son "énergie propre à lui même" aura un disfonctionnement énergétique.
Ce phénomène est visible sur de longs mois, en aucun cas il peut survenir après un repas mal équilibré.


Comment composer son assiette ?

En occident, une alimentation équilibrée est appréciée par la répartition entre les protéines, les lipides et les glucides.
En asie, elle doit contenir les 5 éléments pour être équilibrée, il s'agit d'un système un peu plus logique puisqu'il tient compte des saisons et des besoins spécifiques de chacune d'entre elle.
Pour composé son assiette, il suffit simplement de tenir compte du tableau suivant afin d'apporter les 5 éléments (couleurs et saveurs) nécessaires à un bon équilibre et à un apport énergétique adéquat :
Bois Céréales : Blé vert, Boulgour, Couscous, Epeautre, Germe de blé.

Viande : Poule, Canard.

Fruits : Grenade, Kumquat, Prune, Framboise, Mûres, Pomme, Clémentine, Fraise, Myrtille, Groseille, Cassis, Cerise, Mandarine, Orange, Airelle, Ananas, Kiwi, Rhubarbe.

Légumes : Germe de luzerne, Légume sec, Capucine, Choux blanc, Germe de soja, Haricot, Mungo, Oseille, Tomate.

Epice/condiment : Vinaigre, Persil.

Boissons : Jus de cerise, Tisane d’églantier, Soupe de pain fermenté, Champagne, Tisane d’hibiscus, Tisane de mauve, Tisane de mélisse, Prosecco, Vin pétillant, Vin blanc, Bière blanc.

Produits laitiers : Lait battu, Fromage frais, Kéfir, Fromage blanc, Crème fraîche, Yaourt.
Feu Céréales : Blé noir, Amarante, Quinoa, Seigle.

Viande : Mouton, Agneau, Brebis, Cheval, Grillade.

Légumes : Choux de Bruxelles, Ortie, Laitue, Endive, Mâche, Betterave rouge, Artichaut, Chicorée, Pissenlit, Pâtisson, Carmine, Roquette.

Epice/condiment : Basilic, Fève, Cacao, Curcuma, Sésame, Origan, Poivre rouge, Thym, Geneviève, Sauge.

Boissons : Liqueur amère, Cognac, Vin chaud, Chicorée, Café, Vin rouge, Bière brune/blonde, Thé vert, Eau chaude.

Produits laitiers : Fromage de brebis, De chèvre, Lait de chèvre.
Terre Céréales : Riz au lait, Millet, Maïs en épi, Polenta, Orge.

Viande : Bœuf.

Fruits : Dattes, Figues, Pruneau, Pomme, Banane, Poire, Raisin, Melon, Kaki, Mangue, Papaye, Pastèque.

Légumes : Fenouil, Patate douce, Oignon frit, Haricot vert/blanc, Courge, Carotte Chou rave, Potiron, Rutabaga, Aubergine, Brocoli, Bette, Poivron, Salsifis noirs, Asperges, Epinard, Courgette, Concombre.

Epice/condiment : Cannelle, Safran, Vanille.

Boissons : Tisane de fenouil, Vin au miel, Liqueurs, Porto, Jus de raisin, Jus de pomme, Jus de poire, Tisane de fleur d’oranger.

Produits laitiers : Beurre, Lait de vache, Crème chantilly, Lait de soja, Lait de coco.

Huiles : Graine de courge, Colza, Soja, Lin, Olive, Sésame, Tournesol, Germe de blé.

Noix : Cacahuète, Noix de coco, Pignon de pin, Noix, Noisette, Graine de courge, Amande, Pistache, Sésame, Graine de tournesol, Cajou.

Divers : Châtaigne, Pleurote, Œuf, Avocat, Champignon de Paris
Métal Céréales : Avoine, Riz.

Viande : Cerf, Faisan, Pintade, Chevreuil, Lièvre, Sanglier, Oie, Lapin sauvage, Dinde, Caille.

Légumes : Oignons, Poireau, Raifort, Radis noir/rose/blanc, Cresson.

Epice/condiment : Poivre de Cayenne/noir/rose, Piment, Curry, Gingembre, Ail, Basilic, Armoise, Fève, Cumin, Aneth, Estragon, Gingembre, Cardamone, Coriandre, Laurier, Marjolaine, Muscade, Clou de girofle, Origan, Romarin, Ciboulette, Moutarde, Anis, Thym.

Boissons : Alcool fort, Saké, Thé à la menthe.

Produits laitiers : Munster, Roquefort.
Eau Viande/poisson : Porc, Salami, Jambon cru/cuit, Viande en saumure, Viande fumée, Viande en salaison, Anguille, Crevettes, Homard Cabillaud, Langouste, Sardine, Sole, Thon, Poisson fumés, Perche, Truite, Flétan, Carpe, Saumon.

Fruits de mer : Huîtres, Calamar, Caviar, Crabe, Ecrevisse, Moule.

Légumes secs : Haricots, Lentilles, Fèves, Soja, Pois chiches.

Epice/condiment : Sel, Sauce au soja.

Boissons : Eau minérale et gazeuse.

Produits laitiers : Parmesan.

Divers : Soupe de miso, Agar-agar, Olive, Champignon Mu-erh.

Comme vous le savez certainement, une alimentation équilibrée doit être composée de la sorte :

protéines (15 % de l'Apport Energétique Total),
lipides (20 à 30 %),
glucides (50 à 60 %).

La diététique chinoise propose une autre répartition :

céréales (70 %),
légumes cuits (15 %),
crudités (5 %),
viande ou poisson (5 %),
laitage et autres (5 %).

Même si cette dernière répartit les groupes d'aliments et non les nutriments, elles semblent peu applicable en France ou la viande et les produits laitiers ont une part bien plus importante.
Le sportif peut "piocher" quelques idées dans une alimentation asiatique afin d'optimiser ses mises en réserves énergétiques.


Les aliments en fonction des saisons.

Dans cette partie, nous vous détaillerons le rôle de l'effet thermique des aliments sur notre organisme.

Les aliments chauds protègent du froid :
La viande d'agneau, l'ail, le poivre, la noix de muscade, le piment et les boissons comme le vin chaud et les alcools forts exercent un effet thermique évident (ils augmentent le yang).
La capacité de fonctionnement d'un organe se trouve altérer lorsqu'il manque de chaleur (mauvaise circulation de l'énergie). Il est alors indispensable de consommer des mets chauds en période froide afin de maintenir l'énergie circulante dans nos organes.
Attention cependant de ne pas consommer un vin chaud avant de braver le froid. En effet, ce dernier vous réchauffera et ouvrira les ports de votre épiderme pour évacuer cette chaleur. Or, une fois dehors, le froid rentre alors plus facilement dans votre organisme.
L'athlète ne peut les négliger s'il s'entraîne dans une ambiance froide, une alimentation de ce type peut lui permettre de lutter contre le froid et de s'entraîner même quand il neige.

Les aliments tièdes stimulent l'activité :
Les aliments tièdes sont les suivants : poireaux, oignons, gingembre frais, coriandre, marjolaine, café et vin rouge. De part leur effet stimulateur, ils vous aident à lutter contre le froid et leur consommation est donc vivement conseillée en période hivernale.
Leur ingestion produit de la chaleur et permet d'éliminer les toxines. Notamment les bouillons de viandes ou les soupes de légumes qui vous apportent énormément de chaleur après leur ingestion.
Lorsque vous accusez les heures de votre entraînement, choisissez ce type d'aliment pour vous redonner de l'énergie.

Les céréales :
Les céréales ont la particularité d'être équilibrées entre le yin et le yang, elles sont donc neutres et ont la particularité d'apporter de l'énergie à de nombreux organes. C'est pour cela que l'alimentation chinoise en comprend autant.
En plus de ça, les céréales ont une digestion lente, cela a pour conséquence un effet de satiété prolongé (pas de fringales des 11h) ainsi qu'une diffusion progressive de l'énergie.
Il est donc fortement conseillé de consommer un petit déjeuner avec des denrées chaudes (flocons de céréales, semoule d'épeautre ou de millet accompagné de fruits et de noix) car ils procurent une satiété durable et un excellent appétit pour le repas du midi.
Les céréales apaisent l'esprit, en effet une alimentation carnée ne lutte pas contre le stress. De plus, l'association de légumes cuits aux céréales permet d'éliminer les toxines.
Les céréales vous apportent des glucides, des minéraux et des fibres. C'est un très bon allié pour remplir vos stocks énergétiques.

La viande :
Vous avez peut être déjà entendu que la viande était mauvaise pour la santé notamment parce qu'elles acidifierait le sang et apporterait des toxines. L'acidification est due à toute absorption de protéines au niveaux intestinale (pour qu'une protéine soit absorbée, il faut un ion H+ (acide)) et ce quelque soit la nature de la protéine (végétale ou animale). Les toxines contenues dans la viande proviennent plutôt des conditions d'élevages et d'abattage des animaux que des caractéristiques intrinsèques de la viande. Il est donc à vous de prendre le soin de choisir votre viande. De plus, l'accumulation des toxines (tendon, ligament) dans l'organisme est le plus souvent du à un manque d'apport hydrique qui diminue la diurèse.
Pour être convaincu des bienfaits de la viande, vous pouvez essayer de na pas manger de viandes pendant quelques jours, vous sentirez vite le " besoin " de mâcher et d'avaler des denrées carnées.
La viande ne doit pas être bannis surtout si vous faites des sports avec des chocs (type course à pied). En effet, ces derniers provoquent des micro lésions que seules les protéines de bonnes valeurs biologiques (source animale) vous permettent de réparer.

Les légumes secs :
Ils ne sont pas consommés en quantité suffisante en Europe. Pourtant, ils regorgent de constituants chères à une bonne santé. Les lentilles, pois chiches, haricots verts et blancs devraient être consommés au moins une fois par semaine pour un apport en fibres mais également vitaminique et minérale.
Vous pouvez également rajouter du gingembre frais, du curcuma ou autres épices afin d'améliorer leur digestibilité.
A intégrer dans la ration pour un apport en vitamine et minéraux qui fait souvent défaut dans les pâtes blanches ou féculents raffinés.

Les aliments frais favorisent la synthèse de votre sang :
Quasiment tous les légumes et les fruits ainsi que les salades appartiennent à cette catégorie. Tous les végétaux verts ont la faculté de pouvoir activer la fabrication de votre tissu sanguin. La fraîcheur qu'ils apportent doit favoriser leur consommation au printemps et en été. Cependant, il ne faut pas composer un repas uniquement de ce type de denrée car il faut toujours équilibrer votre alimentation entre les aliments yin et yang. En effet, les végétaux provoquent un manque de yang, vous sentirez alors un froid interne, une baisse des défenses immunitaires, des troubles de la concentration, des problèmes de la digestion ...
A ne pas négliger pour les sports qui se pratiquent dans une atmosphère plutôt chaude et pendant de longues heures.

Les aliments froids luttent contre la chaleur :
Les fruits exotiques, tisanes de plantes, tomates, concombres, yaourts, algues et le sel sont des aliments froids. Consommés de manière raisonnée, ils ont une action totalement bénéfique sur notre organisme pendant les périodes estivales. Cependant, l'excès de ces derniers "hors saison" provoque une pénétration trop importante de froid dans notre corps. Il en découle un affaiblissement du tube digestif et des désagréments intestinales notamment avec l'ajout invétéré de glaçon dans notre boisson pour nous rafraîchir davantage. Or, dans les pays chauds, les habitants consomment des tisanes rafraîchissantes qui ne provoquent pas de chocs thermiques.
Parce que le froid sec est un frein à un rendement optimal, il faut absolument se réchauffer de l'intérieur pour augmenter son rythme à l'effort.


Au fil des saisons ...

Les aliments neutres, tièdes et rafraîchissants constituent la trame de votre repas. Tous les plats chauds et froids doivent correspondre à la "garniture", il faut un juste milieu entre les aliments l'apport en denrées froides et chaudes.
Pendant les deux périodes chaudes, il faut s'adapter à la température ambiante en consommant davantage de produits frais alors qu'en automne et en hiver vous privilégierez les aliments tièdes et chauds.

Printemps :
Il faut privilégier l'élément bois afin de protéger vos liquides organiques. Consommez des légumes verts, salades vertes ou composées, germe de soja, herbes fraîches et fruits bien mûrs. Mangez suffisamment de laitages fermentés et de volaille.
La consommation de légumes et céréales vous permettra d'éliminer les toxines issues de votre alimentation hivernale qui est plus riche.

Eté :
Mangez des légumes frais, des champignons, des tomates, de la salade et des germes, du tofu, des fruits et limiter la viande.
Eviter les boissons froides, préférez les tisanes de fruit, les citronnades et certains plats qui diminueront la différence de température en votre organisme et le milieu extérieur, la chaleur s'en ressentira moins.

Automne :
La sécheresse apparaît, il faut alors augmenter les aliment riches en liquides pour éviter les toux sèches et autre constipation. Pour cela, consommer davantage de raifort, radis, chou rave, chou fleur, racines noires et riz.
Afin de stimuler votre corps vous pouvez manger du gingembre, des poireaux, de l'oignon, des épices fortes et de la viande d'agneau.

Hiver :
Il faut manger les aliments tièdes, chaud, épices et herbes de préférence pour lutter contre l'agression du froid extérieur. Mais il ne faut pas oublier un peu de salade et légumes frais pour équilibrer votre apport de yin et de yang. Les soupes, ragoûts et plats de légumes secs agrémenter de noix vous permettront de constituer des réserves et de tonifier vos reins.
Conclusion
L'alimentation chinoise peut être une bonne alternative pour le sportif qui a toujours plus besoin d'une alimentation adaptée à son effort mais aussi à sa saison.
Il est conseillé d'agrémenter vos habitudes alimentaires des bienfaits d'une alimentation asiatique.
La recherche de la performance ultime peut venir d'une alimentation différente de celle de vos adversaires.










Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Jan - 11:59 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> ESPACE CULINAIRE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.