LE PHARE  Index du Forum LE PHARE
Echanges d'informations afin d'améliorer ses connaissances
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
La carte des émotions dessinée sur le corps

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> SANTE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abdelrahmane
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 1 155
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 20 Jan - 11:19 (2018)    Sujet du message: La carte des émotions dessinée sur le corps Répondre en citant

La carte des émotions dessinée sur le corps

Peur, amour, plaisir, joie. Les émotions ne touchent pas uniquement à l'activité mentale mais affectent aussi le corps. Pour mieux comprendre le phénomène, des chercheurs finlandais ont cartographié les troubles corporels provoqués par différents sentiments.

La joie induit un réchauffement de l’ensemble du corps. Que se passe-t-il pour d'autres émotions ?

Lorsque l'on ressent une émotion forte, le corps réagit de différentes façons. Si l'on est amoureux par exemple, on éprouve fréquemment une sensation de chaleur et un sentiment de bien-être. La peur, quant à elle, déclenche plutôt une sensibilité importante au niveau du ventre et de la poitrine.
« Le système émotionnel envoie des signaux au corps qui préparent l'organisme à faire face à une situation donnée, explique Lauri Nummenmaa, une scientifique de l'université Aalto en Finlande. Si l'on se retrouve face à un animal sauvage par exemple, l'apport d'oxygène augmente dans les muscles et le cœur se met à battre plus rapidement. » Elle poursuit : « C'est un système automatique qui se met en place sans que nous ayons besoin d'y penser, cela permet de mieux affronter la menace et de prendre rapidement ses jambes à son coup. »


Les émotions sont associées à différents schémas d'émotion corporelle. De droite à gauche et de haut en bas : colère, peur, dégoût, joie, tristesse, surprise, neutre, anxiété, amour, déprime, mépris, fierté, honte, envie. Les couleurs représentent l'activation plus ou moins forte des régions du corps: de peu active (bleu clair) à très active (jaune). © Lauri Nummenmaa et al., Pnas

Comment les sentiments affectent-ils le corps ? La chercheuse et son équipe se sont penchées sur la question. Leur étude, publiée dans la revue Pnas, leur a permis d'établir des cartes émotionnelles, qui comme leur nom l'indique, montrent l'effet des émotions sur le corps humain.
Des cartes pour mieux diagnostiquer les troubles comportementaux
Pour parvenir à cette prouesse, les auteurs ont réquisitionné plus de 700 candidats provenant de Finlande, de Norvège et de Taïwan et leur ont montré des images censées provoquer divers sentiments. Dans le même temps, ils leur ont demandé de colorier sur un schéma du corps les régions qui s'activaient ainsi que celles qui se désactivaient à la suite d'une émotion donnée. Ils se sont alors rendu compte que tous les participants, qu'ils viennent d'Europe ou d'Asie, dessinaient des cartes émotionnelles assez ressemblantes.
Pour finir, les scientifiques ont compilé l'ensemble des données afin d'obtenir une carte globale du corps pour chaque émotion. Dans le cas de l'amour, tout l'organisme s'active alors que la dépression a l'effet inverse. La colère quant à elle induit une sensation forte localisée au niveau des bras et la peur plutôt dans la poitrine. Les chercheurs espèrent que leurs résultats pourront aider les médecins à mieux diagnostiquer et traiter certains troubles du comportement qui touchent aux émotions.



Émotions : quand le corps parle

Boule au ventre, gorge nouée, estomac serré... Les zones impliquées dans la colère, la peur, la joie, l'amour ou encore la jalousie sont désormais identifiées.

Les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) viennent de publier, en accès libre, une étrange série de bonshommes coloriés en fonction des sentiments qu'ils éprouvent. Ce résultat est le fruit du travail de l'équipe du Dr Lauri Nummenmaa, de la faculté des sciences d'Aalto, en Finlande. Il permet de mieux comprendre les expressions le plus souvent utilisées pour caractériser les conséquences des émotions ressenties. Désormais, le fait d'avoir une "boule au ventre", la "gorge nouée", l'"estomac serré", des "frissons dans le dos" ou encore le "coeur serré" peut être visualisé.
En pratique, les chercheurs ont provoqué différentes émotions simples (quatorze au total, comme la colère, la peur, le dégoût, la joie, la fierté ou la honte) chez 701 personnes originaires de Finlande, de Suède ou de Taïwan, en leur racontant des histoires, en leur montrant des images ou en leur projetant des films. À chaque fois, les "cobayes" devaient colorier un schéma de corps humain avec différentes couleurs : le rouge pour une sensation accrue (allant même jusqu'au jaune pour les ressentis les plus intenses), le bleu, couleur froide, pour une moindre activité. Et aucune couleur pour les zones "neutres", sur lesquelles ces stimulations n'avaient aucun effet.
Rythmes respiratoires et cardiaques
C'est ainsi qu'ils ont pu dresser une typologie des sensations liées aux émotions. De façon globale, les émotions se situent essentiellement dans la tête et le haut du corps (assez logiquement puisqu'elles peuvent provoquer une accélération des rythmes respiratoires ou cardiaques). Le mépris est même presque uniquement localisé au niveau du système nerveux central, alors que l'amour irradie du haut de la tête au milieu des cuisses et que le bonheur se ressent jusque dans les doigts de pieds. La fierté se concentre surtout au niveau du visage. Quant à la dépression, elle "freine" l'activité des bras et des jambes, alors que le dégoût est plus souvent associé à des sensations au niveau du système digestif et de la gorge. Enfin, la peur et la tristesse se traduisent de façon assez similaire.
"Ces cartes constituent la description disponible la plus précise des sensations physiques liées à des émotions", se réjouissent les chercheurs finlandais. Ils ajoutent que leur travail montre que, quelle que soit la culture - orientale ou occidentale -, le corps réagit de la même façon à une sollicitation émotive.



Les Cartes de Comment les Emotions se Manifestent dans le Corps

Les Cartes de Comment les Emotions se Manifestent dans le Corps
Dans toutes les cultures, les gens ressentent une activité croissante dans différents endroits de leurs corps alors que leur état mental change.
Je n’avais pas développé un désordre glandulaire rare. Les émotions (comme l’anxiété dans mon cas) peuvent activer le système nerveux, endocrinien, et des réponses musculo-squelettiques, nous donnant des picotements dans le dos, nous faisant rougir et autres manifestations physiques classiques. La question est, est-ce que certains sentiments génèrent des réponses similaires pour chacun d’entre nous? Avons-nous tous les joues rouges quand nous nous sentons amoureux/amoureuse, par exemple, ou des palpitations quand nous nous sentons nerveux?
Une nouvelle étude par des chercheurs Finlandais publiée aujourd’hui dans les Actes des National Academies of Sciences, suggère que nos émotions ont effectivement tendance à influencer nos corps de façons consistantes.
Dans cinq expériences, 701 participants “ont été présentés deux silhouettes de corps aux côtés de mots émotionnels, d’histoires, de films ou d’expressions faciales. Ils ont été invités à colorier les régions corporelles dont ils sentaient que l’activité augmentait ou diminuait tout en visualisant chaque stimulus”.
Les émotions étaient générées en faisant lire aux sujets des petites histoires ou en leur faisant regarder des films. Sur une figurine informatisée à remplir, ils ont ensuite été invités à colorier les zones de leur corps où les sensations devenaient plus fortes (rouge et jaune) ou plus faibles (bleu et noir) quand ils ressentaient d’une certaine façon.
Écoutons vos corps parler, participants:
L’exercice de cartographie a réalisé ce à quoi vous pourriez vous attendre: un tête-chaude en colère, une personne heureuse brillante tout le long des doigts jusqu’aux orteils, une figurine déprimée qui est littéralement bleue (ce qui signifie qu’ils sentaient peu de sensations dans les membres). Presque toutes les émotions provoquent des changements dans la région de la tête, ce qui suggère le sourire, le froncement des sourcils, ou des changements de température de la peau, tandis que des sentiments comme être content et la colère ont vu des légères hausses dans les membres, peut-être parce que vous êtes prêts à serrer contre vous, ou donner un coup de poing à, votre interlocuteur. Pendant ce temps, “les sensations dans le système digestif et autour de la région de la gorge ont été trouvées principalement dans le dégoût,” écrivent les auteurs. Il est intéressant de noter que les sensations corporelles n’étaient pas liées à la circulation sanguine, la chaleur, ou tout ce qui pourrait être mesuré objectivement, elles étaient fondées uniquement sur des douleurs physiques que les sujets disent avoir connues.
Les corrélations entre les différentes cartes corporelles des sujets étaient bien au-dessus de .71 pour chacun des différents stimuli (des mots, histoires, et films). Les locuteurs taïwanais, finlandais, suédois ont dessiné des cartes de corps similaires, ce qui suggère que les sensations ne sont pas limitées à une langue donnée.
Donc que voyons-nous dans ces illustrations? Les auteurs notent que, mesurés physiologiquement, la plupart des sentiments provoquent un changement mineur dans la fréquence cardiaque, ou la température de la peau ne se chauffe littéralement pas par hasard.



La première carte corporelle des émotions

Des chercheurs finlandais ont détaillé les effets physiques du bonheur, de la peur, de la tristesse et d'autres sentiments.
«La peur au ventre», «sentir monter la colère», «la tristesse me serre le cœur». La langue française attribue depuis des siècles une manifestation physique à chacune de nos émotions, et les recherches scientifiques menées ces vingt dernières années ont montré que cela n'avait rien d'une croyance populaire. Dernière preuve en date: la «carte corporelle des émotions » établie par des chercheurs finlandais. Leurs travaux, publiés fin décembre dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences américaine (PNAS), confirment notamment que les principales émotions humaines que sont la peur, la tristesse ou le bonheur sont ressenties physiquement de la même façon pour tous, quelle que soit la culture d'origine de l'individu.

L'équipe du Dr Lauri Nummenmaa, de la faculté des sciences d'Aalto, s'est appuyée sur les témoignages de 701 volontaires à qui étaient présentées des images ou vidéos éveillant une émotion spécifique. Les participants devaient représenter sur une silhouette humaine les parties de leur corps qui se trouvaient suractivées, ou, au contraire, dont l'activité diminuait. «Nous avons été surpris de constater qu'à chaque émotion correspondait une combinaison précise de sensations, et que celle-ci était reproduite spontanément par la majorité des participants, qu'ils viennent de Finlande, de Suède ou de Taïwan», explique au Figaro le Pr Nummenmaa.
Une interface entre le corps et le cerveau
À la plupart des émotions dites «primaires», comme la colère, la peur ou la surprise, était ainsi associée une augmentation de l'activité au niveau de la poitrine, «caractérisant vraisemblablement une accélération des rythmes respiratoires ou cardiaques», notent les auteurs. À l'inverse, la tristesse se distingue par un affaiblissement de l'activité des membres supérieurs. Les sensations gastro-intestinales et de la gorge sont propres au dégoût. À noter: le bonheur est la seule émotion à se traduire par une élévation de l'activité de l'ensemble du corps. «En regardant la silhouette cartographiée, on pense effectivement à l'expression «rayonner de bonheur»», s'amuse Jean-Louis Millot, professeur en neurosciences à l'université de Franche-Comté.
Pour le spécialiste, cette topographie inédite pourrait faire avancer la recherche dans la compréhension des mécanismes émotionnels encore mal connus. «La méthode pourrait par exemple être appliquée à des anorexiques, dont on sait qu'ils souffrent d'une perception perturbée d'eux-mêmes.»
«Quelle que soit l'émotion que l'on ressent, elle n'est pas anodine pour le corps », ajoute Henrique Sequeira, professeur en neurosciences affectives à l'université de Lille (I et II). «Les émotions sont une véritable interface entre le cerveau et le corps. » Elles induisent des réactions musculaires, hormonales, neurologiques et immunitaires. «C'est d'ailleurs ces liens qu'explore la médecine psychosomatique, selon laquelle «des émotions répétées peuvent avoir, chez certains individus prédisposés, un impact positif (guérison plus rapide d'un cancer) ou négatif (vulnérabilité cardio-vasculaire, asthme) sur la santé, en frappant de façon répétée et inutile sur le même organe», explique-t-il. Il reste désormais à définir pour chaque «carte émotionnelle» des indicateurs physiologiques précis qui pourraient être mesurés de façon objective et permettraient de repérer d'éventuels dysfonctionnements émotionnels.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Jan - 11:19 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE PHARE Index du Forum -> SANTE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.